EFFET DU GRIGNON D’OLIVE SUR LA VIABILITE DES GRAINES D’OROBANCHE.

La viabilité des graines d’orobanche (Orobanche crenata Forsk.) en présence du grignon d’olive a été étudiée. Les graines d’orobanche de l’année de récolte (1998) et celles âgées de deux ans (récolte de 1996), ont été enfouies dans un substrat constitué d’un mélange de sol et de grignon d’olive frais, aux proportions 1:0, 1:1, 3:1 et 1:3 (sol- grignon v/v). L’enfouissement a été réalisé en plein champ au mois de décembre 1998 à 10 et 30 cm de profondeur. La mortalité des graines a été moins importante (3 à 20 %) après une année d’enfouissement en sol témoin (1:0). Elle a été de 24 à 31 % après 24 mois, selon la profondeur et l’âge des graines. La présence du grignon dans le substrat a accéléré cette mortalité. Elle a atteint 31 et 76 % pour les graines de 1996, après 12 et 24 mois d’enfouissement, à 10 cm de profondeur, dans le mélange (1:1). Dans ces même conditions, 35 et 68 % respectivement, de celles de 1998, ont perdu leur viabilité. A 30 cm de profondeur, la perte de viabilité a été respectivement de 32 et 65 % pour les graines de 1996 et 30 et 62 % pour celles de 1998, après 12 et 24 mois d’enfouissement, respectivement. L’augmentation du taux de grignon dans le substrat (mélange 1:3) a accéléré la mortalité des graines. Celle-ci a atteint 82 et 88 % respectivement, pour les graines de 1996 et 1998 après 24 mois d’enfouissement à 10 cm de profondeur.